Brexit: la Grande-Bretagne affaiblie à l’OMC

Le Brexit débute ! Theresa May, la première dame du Royaume-Uni, s’est décidée à annoncer l’activation de l’article 50. En juin 2016, les Britanniques ont exprimé leur volonté de quitter l’Union européenne suite à un vote démocratique. Les concitoyens de madame May désirent par ce choix quitter le giron de Bruxelles. Mais quitter l’UE aura un effet collatéral immédiat pour la Grande-Bretagne: le risque d’être fragilisée au sein de l’OMC.

Continuer la lecture de « Brexit: la Grande-Bretagne affaiblie à l’OMC »

60 ans après le traité de Rome, une Europe en crise

Le 25 mars 1957, le Traité de Rome fut signé. La Communauté économique européenne (CEE) est instituée. Il a fallu moins de deux ans de négociation aux six pays fondateurs pour s’accorder sur le texte. Au 1er janvier 1958, le traité entre en vigueur et la CEE prend vie. Avec le temps, l’enthousiasme du début s’est estompé et dans de nombreux pays, l’euroscepticisme gagne du terrain. La Grande-Bretagne a même décidé de quitter l’Union. La croyance de fonder l’union naissante sur la seule économie fut l’erreur pourtant pardonnable mais si dramatique au regard des conséquences actuelles.

Continuer la lecture de « 60 ans après le traité de Rome, une Europe en crise »

Moyen-Orient: quelle politique européenne?

Au Moyen-Orient, rien n’apparaît jamais simple. Dans le meilleur des cas, les révolutions arabes ont confirmé l’ordre établi sinon un ordre similaire. Au pire, elles se sont transformées en un conflit d’une violence extrême. L’arrivée de Trump n’augure rien de bon. Un flou artistique règne quant à sa politique étrangère, en particulier pour la situation d’Israël et de la Palestine. Quant à l’Europe, elle apparaît poursuivre son errance, sans personne pour tenir la barre. L’Union est comme trop souvent réduite à des initiatives personnelles de l’un ou l’autre état-membre. Il est essentiel pour elle d’enfin parler d’une voix.

Continuer la lecture de « Moyen-Orient: quelle politique européenne? »

Droit de la concurrence: des États-Unis à l’Europe

Le droit de la concurrence est assurément la pierre angulaire de la stratégie économique de l’Union Européenne. Depuis le Traité de Rome, la stratégie de développement de l’Europe repose sur celui-ci. Par la stimulation d’une concurrence non-altérée, les acteurs actifs sur la marché intérieur devraient être naturellement portés à développer des biens et services compétitifs. Au final, les consommateurs y gagneraient mais aussi les entreprises européennes. Celles-ci seraient portées par la dynamique, auraient les capacités de se positionner à leur avantage dans la compétition mondiale. Pour autant, le droit de la concurrence est né outre atlantique. Petit rappel.

Continuer la lecture de « Droit de la concurrence: des États-Unis à l’Europe »

Travailleurs détachés et clause Molière … logique?

Face au recours des travailleurs détachés, la présidente d’Île-de-France, Valérie Pécresse, a décidé de frapper fort. A l’image de son homologue d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, elle rend l’utilisation du français obligatoire sur les chantiers publics de sa région. La clause dite “Molière” risque d’entrer en conflit avec le Droit européen. Mais la décision de Pécresse est-elle logique en tant qu’élue du parti Les Républicains? Continuer la lecture de « Travailleurs détachés et clause Molière … logique? »

Une Europe à plusieurs vitesses

Face aux impasses, aux blocages, à la crise, l’idée d’une Union Européenne à plusieurs vitesses est avancée par certains. Selon les partisans de cette option, comme François Hollande ou Jean-Claude Juncker, l’objectif est de sortir l’Europe de l’ornière, de lui apporter un souffle nouveau, de la régénérer et d’écarter le spectre de la paralysie. En tête de peloton, les plus motivés avanceront alors qu’à l’arrière, d’autres pays progresseront à un rythme différent. Au final, la construction européenne sera assurée afin d’offrir aux 27 la capacité d’affronter un monde en mutation. C’est à tout le moins, l’espoir qui transparaît à travers cette vision.

Continuer la lecture de « Une Europe à plusieurs vitesses »

Le Brexit et l’article 50 du Traité sur l’Union européenne

Depuis l’annonce du Brexit, l’Europe a fait connaissance avec l’article 50 du Traité sur l’Union européenne, nommé “clause de retrait” que Theresa May a tardé à enclencher. L’opportunité d’offrir à un pays membre la possibilité de sortir de l’UE est récente. L’idée est née lors de la rédaction de la Constitution pour ensuite être reprise dans le Traité de Lisbonne.

Continuer la lecture de « Le Brexit et l’article 50 du Traité sur l’Union européenne »