Turkeye ou des galériens ottomans au Pays-Bas

Drapeau Turc

Depuis quelques jours, les relations se dégradent entre la Turquie du président Recep Tayyip Erdogan et les Pays-Bas du roi Willem-Alexander. Suite à l’interdiction de voir des ministres turcs tenir des meetings politiques en terre batave, les tensions sont au plus haut entre les deux nations. Pourtant, il existe en Zélande, un village dénommé Turkeye … une vieille histoire qui remonte du temps des galères !

Sluis est une chamante commune de Zélande, prisée par les vacanciers belges. En effet, elle est située juste de l’autre côté de la frontière. Son nom signifie “écluse”, tiré de l’écluse présente sur le canal qui relie la petite ville à la mer du Nord, non loin.

Sur la commune, un village existe : Turkeye (Turquie). Selon la légende locale, il tire sa dénomination de l’arrivée de 1.500 esclaves galériens ottomans, abandonnés en 1604 par l’armée espagnole. Afin d’amadouer l’Empire Ottoman dans la lutte contre l’Espagne, les États généraux des Provinces-Unies auraient aussitôt libéré les prisonniers. Mais une partie d’entre eux restèrent sur place pour s’établir et débuter une nouvelle vie. Depuis lors, les habitants de la petite localité sont appelés “de Turcken”, les Turcs.

Mais certains rétorquent qu’il s’agit d’une simple légende, les Ottomans n’ayant jamais utilisé le nom de Turquie (Tukeye) pour désigner leur Empire. Et pour la petite histoire, la Sublime Porte reconnut les Provinces-Unies officiellement en … 1612. Quant aux habitants, ils sont encore aujourd’hui fiers de leur surnom ! Last updated: avril 17, 2017 at 13:31